{Le dessin chez l’enfant}

Poster un commentaire Standard

{LE DESSIN CHEZ L'ENFANT}

{LE DESSIN CHEZ L’ENFANT}

Aujourd’hui, les vacances approchant, nous allons faire un peu de psycho de l’enfant. 

Alors ne vous inquiétez pas on va essayer de faire ça en douceur…

L’homme représente le monde qui l’entoure et exprime ses émotions depuis des millénaires par le dessin.  Les enfants dès que psychomotricité fine leur permet expérimentent également le plaisir de laisser des traces sur un support, tous les supports, une feuille, un canapé, le sol, la table, son visage, ses jambes… et des fois la feuille!

Cela commence par ce que nous voyons comme gribouillages et aux alentours de deux ans apparaît LA forme : le rond! Après le rond, ce sera autour d’un trait ou un point à l’intérieur de ce rond qui vont faire leur apparition.

C’est l’ idée de contenance qui vient à lui, grâce à cette idée de contenance,  l’enfant pourra dessiner ses premiers bonhommes dits têtards.

Ce bonhomme va être évolutif et se perfectionner jusqu’à sa sixième année. De plus en plus de détails et de décoration vont s’y ajouter. 

Les dessins de nos ptit’choux nous montre leurs états émotionnels. Nous pouvons donc observer à travers le dessin si un enfant va bien ou non au niveau psycho-affectif.

Le dessin est un moyen d’expression non verbale et un formidable régulateur  de ses émotion.

Les émotions chez nos ptit’choux sont difficilement exprimable de façon orale, pour deux choses:

  • Ils leur manquent le vocabulaire.
  •  Ils ont du mal à les comprendre car elles sont abstraites.

Les enfants prennent beaucoup de plaisir à laisser des traces de leurs émotions et quelques soit le support! Les parents sont moins émerveillés en général lorsque la trace est laissée sur un mur mais … expérimentation oblige on n’y échappe généralement pas !

Vos enfants  seront probablement émerveillés par leur production, en revanche ils en attendront autant de votre part, même si l’art abstrait n’est pas votre champs de compétence, jouez le jeu! 

Le choix et l’utilisation des couleurs dans les dessins de vos « ptits choux » sont importantes, car elles sont aussi un indicateur de leur bien être psycho-affectif.

Par exemple:

  • le rose un signe la féminité,
  • Le noir peut montrer de l’anxiété,
  • le vert est le reflet de l’affirmation de soi
  • Le rouge peut représenter la passion,
  • Le jaune est le coté positif, 
  • Le bleu est synonyme   de calme et l’harmonie.

L’occupation de la page est également un indicateur sur  les ressentis de l’enfant, c’est symbolisme de l’espace.

Un dessin plutôt à droite de la feuille peut exprimer une tendance à l’extraversion, un élan vers l’avenir ; c’est également la place du père.

Un dessin plutôt à gauche, lui peut exprimer le contraire,  une tendance vers l’introversion, un élan vers le passé voire une régression ; c’est également la place de la mère.

De nombreux chercheurs ont mis en place des tests notamment pour rechercher les difficultés à trouver sa place dans la famille, ou la fratrie par le biais du dessin.  

Le dessin chez les enfants et même sur des pathologies tant chez les enfants que chez les adultes à un effet thérapeutique.

Le dessin a le pouvoir de libérer les tensions cumulées dans notre vécu intérieur , il permet de réguler les émotions par leur expression.

Du coup les mamans et les papas, on hésite pas… on investit dans des grandes feuilles, des pinceaux, des toiles, des feutres….

Par contre dans un autre article nous parlerons de comment accepter ou non les dessins de nos petits choux car on peut être vite envahis. Et on culpabilise (voir article La mère parfaite!une vie de culpabilité!)vite de les mettre à la poubelle. 

Belle journée les loulous!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.