{Oedipe? Qui est Oedipe? Un complexe!}

Poster un commentaire Standard

{Oedipe? Qui est Oedipe? Un complexe !}

Le complexe d’Oedipe : qui, quand, comment ?

Vous avez de nombreuses fois entendu parler du complexe d’oedipe. Qu’en est-il pour votre p’tit chou ? Comment se manifeste-t-il ? A quel âge ? Cela concerne-t-il tous les enfants ?🤔

Le complexe d’Œdipe (décrit par S. Freud en référence au mythe de l’Antiquité grecque) est une étape du développement, universelle et structurante, au cours de laquelle l’enfant va éprouver, à la fois, des désirs amoureux et hostiles à l’égard de ses parents.🤓

Désir et convoitise pour le parent du sexe opposé au sien, hostilité et rivalité vis-à-vis du parent du même sexe que lui.😲

Cette étape est essentielle à la construction de l’individu, à la fois pour la construction de sa personnalité et de son identité, mais aussi pour son intégration sociale.☺

Comment ce complexe se manifeste-t-il ?

Tous les enfants passent par cette étape de leur développement. Chez certains p’tit chou elle peut être plus visible que pour d’autres.😥

Concrètement, durant cette période, votre p’tit chou recherche avant tout la proximité physique avec son parent de sexe opposé (en cherchant son odeur, son contact, sa peau,…mais aussi en s’accaparant ses faveurs ou en monopolisant son temps). 👫

Il ne faut pas oublié que les enfants même petits sont des êtres sexués.😺

Parallèlement, pour s’assurer l’exclusivité de cet amour, l’enfant tend à rivaliser avec le parent du même sexe, jusqu’à le repousser et éprouver des sentiments d’hostilité à son égard.👿

  • Le petit garçon va rechercher les caresses de sa maman, réclamer sans cesse bisous et câlins, revendiquer de dormir avec elle, tenter de lui prouver sa force, son courage…, rêvant, au final, de l’épouser et d’évincer son papa, dont il perçoit confusément la menace dans le lien à sa mère. Dès lors, pour l’enfant, son papa devient l’objet de sentiments contrastés où se mêlent jalousie, hostilité, agressivité et colère, mais aussi admiration et désir d’identification pour cet homme qui, malgré ses efforts et revendications d’enfant, rivalise dans le cœur de sa maman et y conserve une place unique.

  • La petite fille, quant à elle, même si elle recherche toujours la tendresse de sa maman, elle s’en détache progressivement (non sans éprouver de l’ambivalence et de la culpabilité, toujours elle!😉), se détourne d’elle (jusqu’à l’ignorer parfois totalement) pour tenter de séduire et conquérir, pour elle seule, le cœur et les faveurs de son papa. Pour ce faire, elle va par exemple lui offrir des cadeaux, réclamer d’être portée dans ses bras, chercher à l’embrasser sur la bouche, se frotter contre lui, exprimer son désir de se marier avec lui quand elle sera plus grande, etc.👰🤵

Dans le même temps, garçons et filles vont constamment chercher à s’immiscer entre les deux parents, le moindre rapprochement ou la plus petite marque de tendresse au sein du couple leur déplaisent fortement.💏

A quel âge ?

Dans toutes les cultures et sur tous les continents, les enfants connaissent cette phase développementale.🇧🇯🇧🇦🇦🇸 Habituellement, cette étape universelle et indispensable à la maturation apparaît chez l’enfant aux alentours de 3 ans pour s’éteindre vers l’âge de 6 ans, dans le même temps qu’émergent une conscience morale nouvelle et l’intégration de la notion de pudeur (l’enfant cessant alors de se dévoiler nu au regard de l’autre).😜

Comment accompagner mon enfant dans cette étape ?

  • Il faut faire face, ensemble, aux élans affectifs débordants qui alterneront avec les attaques et mouvements de rejet de vos p’tits choux. En effet, c’est au regard de l’harmonie du modèle amoureux symbolisé par ses parents que l’enfant pourra surmonter ses conflits infantiles et tiraillements intérieurs et ainsi résoudre le complexe d’Œdipe.💑
  • Expliquer simplement les choses (sans gronder ni punir), notamment en posant, avec bienveillance mais fermeté, des limites claires, simples et essentielles sur « ce qui se fait » et « ce qui ne se fait pas » avec sa maman ou son papa. « Oui, tu peux venir me faire un câlin dans mon lit, mais non, tu ne peux pas dormir avec moi, c’est la place de papa », « Oui, tu peux m’embrasser sur les joues ou sur le front, mais le bisou sur la bouche c’est seulement avec mon amoureux, comme moi avec ta maman », etc.😮

N’hésitez pas à rappeler à votre enfant le rôle de tiers, de séparateur joué par votre conjoint. C’est un bon moyen de prévenir l’illusion enfantine d’une possible relation exclusive et fusionnelle avec vous.🤔

Ce peut être l’occasion, aussi, d’expliquer à votre p’tit chou la notion de « barrières générationnelles » : les adultes s’aiment et font des enfants qui, à leur tour, grandissent, tombent amoureux et construisent leur propre famille.😁

  • Rassurer régulièrement votre enfant sur l’amour que vous lui portez : « Tu sais, mon cœur est assez grand pour vous aimer, aussi fort, toi et ton papa », « Je t’aime très fort, mais j’aime aussi ta maman, c’est différent », etc.
  • Différencier les espaces afin de préserver l’intimité et le respect de chacun (porte de la salle de bain fermée pendant la toilette, porte de la chambre conjugale close au moment du coucher, etc.) pour ne pas ajouter à l’état d’excitation de votre enfant.

Cette étape demande beaucoup d’énergie aux parents car il ne faut pas lâcher le rôle et la place de chacun au sein de la famille!😞

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.